Costa Rica
Créez votre voyage
    Grenouille aux yeux rouges
    Grenouille aux yeux rouges

    Parc Corcovado : Jurassic park comme si vous étiez

    Le parc national Corcovado, avec ses 54 500 hectares de paysage accidenté, offre un décor idéal à ceux qui viennent au Costa Rica pour jouer les aventuriers. Il se trouve au sud ouest du pays et longe l’océan Pacifique sur plus de 50 km, dans la péninsule d’Osa.

    La péninsule d’Osa est protégée depuis 1975. Cette zone a toujours attiré les chercheurs d’or, à commencer par les Espagnols qui convoitaient le métal précieux travaillé par les indigènes. Après des siècles d’exploitation en dents de scie, elle a connu un regain d’attrait chez les orpailleurs dans les années 80 (voir Oro de Cizia Zyke).

    Qualifié par le National geographic de « lieu biologiquement le plus intense de la planète », le Corcovado reste préservé du tourisme de masse. Il contiendrait 500 espèces d’arbres, 285 espèces d’oiseaux, 116 d’amphibiens et reptiles et 139 de mammifères. Réputé pour sa faune sauvage (oiseaux, reptiles, tapirs, singes… même des jaguars), il l’est aussi pour son isolement : une seule route longe la côte, et il n’y a qu’un sentier à l’intérieur.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Côté mer

    Côté littoral, vous trouverez plages désertes, puis des rivières et des cascades. Dans les terres, préparez-vous à une longue randonnée dans la forêt tropicale : ici on marche en silence, en observant et en écoutant la nature dans une atmosphère chaude et humide.

    Si vous arrivez par le nord, de nombreux hôtels se trouvent à Bahía Drake, la baie qui porte le nom du célèbre corsaire britannique du XVIème siècle. Les pros de la randonnée peuvent entrer par Carate. Depuis San José, rejoignez plutôt l’entrée de Puerto Jiménez.

    D’après la légende, Puerto Jimenez a été fondée par des détenus de droit commun mis à l’écart. Les taxis collectifs partent de cette ville, où il est recommandé d’arriver de bonne heure afin de rejoindre au plus tôt La Sirena, point d’entrée du parc par voie maritime.

    D’après la légende, Puerto Jimenez a été fondée par des détenus de droit commun mis à l’écart. Les taxis collectifs partent de cette ville, où il est recommandé d’arriver de bonne heure afin de rejoindre au plus tôt La Sirena, point d’entrée du parc par voie maritime.littoral, vous trouverez plages désertes, puis des rivières et des cascades. Dans les 



    terres, préparez-vous à une longue randonnée dans la forêt tropicale : ici on marche en 



    silence, en observant et en écoutant la nature dans une atmosphère chaude et humide.



    Si vous arrivez par le nord, de nombreux hôtels se trouvent à Bahía Drake, la baie qui porte 



    le nom du célèbre corsaire britannique du XVIème siècle. Les pros de la randonnée peuvent 



    entrer par Carate. Depuis San José, rejoignez plutôt l’entrée de Puerto Jiménez.



    D’après la légende, Puerto Jimenez a été fondée par des détenus de droit commun mis à 



    l’écart. Les taxis collectifs partent de cette ville, où il est recommandé d’arriver de bonne 



    heure afin de rejoindre au plus tôt La Sirena, point d’entrée du parc par voie maritime.

    Recommandations

    Quelques recommandations s’imposent en prévision d’un séjour au Corcovado : mieux vaut éviter la saison des pluies, préférer l’accompagnement d’un guide, ne pas oublier une cape de pluie (poncho), des sacs poubelle, une lampe de poche et de la lotion anti-moustique.

    Il faut réserver sans faute l’entrée dans le parc plusieurs jours à l’avance. De plus, compte tenu de la longueur des trajets, il est conseillé de passer au moins une nuit sur place. Aussi, l’aide de vos guides locaux francophones se révélera particulièrement précieuse pour organiser une excursion au Corcovado, car l’accès à ce parc nécessite une préparation légèrement plus complexe que d’autres sites du Costa Rica.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Exemples de voyages à personnaliser