Costa Rica
Créez votre voyage

Le Costa Rica, « côte riche » en espagnol, offre aux visiteurs une diversité géographique extraordinaire. Le pays est aussi célèbre pour ses microclimats. Sa diversité naturelle d’espèces et d’écosystèmes expliquent que le Costa Rica concentre à lui seul près de 6% de la biodiversité mondiale.

    Plage tropicale
    Plage tropicale
    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Un relief marqué par les cataclysmes

    Séismes, inondations et éruptions volcaniques ont façonné le paysage actuel du Costa Rica. Situé sur l’isthme reliant l’Amérique du Sud à l’Amérique du Nord, il se caractérise par une incroyable diversité : montagnes grandioses, cratères actifs et inactifs, plages de sable noir et blanc, cascades… sur une superficie  de 51 060 km², soit environ 1,6 fois la Belgique.

    Situé 10 degrés au nord de l’équateur, le territoire est divisé en quatre zones : les basses terres tropicales (Caraïbes et du Pacifique), les Plaines du Nord centrale, la vallée centrale et la péninsule du Nord-Ouest.

    Un pays montagneux et tropical

    Le Costa Rica compte cinq chaînes de montagnes : les collines d’Escazu, la cordillère centrale, celle de Tilaran, celle de Guanacaste et celle de Talamanca où le mont Chirripó culmine à 3820 m. Des dizaines de volcans (Poas, Irazu, Arenal, Rincon de la Vieja) se sont formés à cause de deux plaques tectoniques (Cocos et Caraïbe), à l’origine des fréquents tremblements de terre.

    Quatorze fleuves prennent naissance dans ces montagnes pour se déverser dans la mer des Caraïbes, l’océan Pacifique, la rivière San Juan ou le lac Nicaragua. Deux d’entre eux des frontières naturelles : Sixaola au sud (Panama) et San Juan au nord (Nicaragua).

    Un pays engagé dans la protection de l’environnement

    L’ensemble des parcs nationaux et des réserves représente plus d’un quart du Costa Rica (13.420 hectares, soit 25.6% de la superficie totale). Les Costariciens y payent un droit d’entrée minime, contrairement aux touristes. Le père fondateur des parcs du Costa Rica, Alvaro Ugalde, figure parmi les principaux écologistes du siècle par l’hebdomadaire Time en 1999. Pour lui, l’histoire du pays a connu deux phases : avant et après l’engagement pris par la population de préserver cette biodiversité unique pour les générations à venir. D’ailleurs ici, les réflexes écologiques s’acquièrent dès l’école.

    Le Costa Rica a souscrit à quarante cinq traités environnementaux (la plupart ratifiés entre 1990 et 2003). Il exerce depuis longtemps un fort leadership sur la scène internationale en matière d’environnement : siège mondial du Conseil de la Terre, contribution à la rédaction du Protocole de Kyoto, introduction de nouveaux schémas de développement durable tels que la négociation de la dette externe en contrepartie de la protection de la nature…

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Carte du Costa Rica

    Exemples de voyages à personnaliser